Nouvelles

le 24 avril 2018

Le RASC est fier d'annoncer le renouvellement de son partenariat avec Saputo

Montréal, 24 avril 2018. Le Réseau d’action en santé cardiovasculaire (RASC), un organisme à but non lucratif qui offre aux enfants souffrant d’obésité des solutions visant à vaincre cette maladie, est fier d’annoncer le renouvellement du soutien financier de Saputo inc. d’une valeur de 300 000 $ pour les trois prochaines années. Cette aide financière contribuera à offrir des soins spécialisés gratuits à près de 600 jeunes patients de la Clinique 180 de Montréal ainsi qu’à leurs familles. « La contribution financière de nos partenaires est primordiale et est 100 % liée au succès de notre projet sociétal. C’est grâce à ces fonds que nous pouvons offrir des soins aux enfants malades. Saputo soutient le RASC depuis ses débuts et, sans eux, ce projet n’aurait pas pu voir le jour », mentionne la présidente du RASC, Dre Julie St-Pierre.

Dans un contexte où 1 enfant sur 3 souffre de surpoids ou d’obésité au Québec, la mission du RASC de développer des solutions concrètes aux problématiques d’obésité infantile est primordiale. Ces solutions passent notamment par la promotion de saines habitudes de vie en déployant l'Approche 180 à travers l’implémentation d’une Clinique 180, où les familles monoparentales, peu scolarisées ou ayant un faible revenu sont priorisées.  L’Approche 180 est une approche médicale novatrice et participative visant la prévention et le traitement de l’obésité infantile. Elle repose sur quatre éléments distinctifs : la prise en charge de la famille, la multidisciplinarité des intervenants, la motivation par une éducation médicale vulgarisée et personnalisée et les suivis intensifs. C’est à travers cette approche novatrice de traitement, qui a connu un taux de succès de 80 %[1], que le RASC  vise à lutter contre ce fléau mondial qu’est l’obésité infantile.
 

 

[1] Taux de succès de 80 % à 6 mois, 1 an et 3 ans relativement à l’arrêt de la progression de l’obésité, à la réduction du tour de taille ou à l’indice de masse corporelle, à la réduction des facteurs de risque cardiovasculaire et au maintien de saines habitudes de vie. Ces résultats ont été reconnus par l’American Heart Association, la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC et la Société canadienne de pédiatrie.